HUMEURS POESIE

Je suis une fille à lubies.

Je suis une fille à lubies, la constance ne fait pas partie de moi. J’aime aimer plusieurs choses à la fois, ne pas m’arrêter de découvrir, changer d’avis et de point de vue. La seule chose de constante chez moi c’est mon inconstance.

Je suis une fille à lubies, je passe souvent du coq à l’âne, je suis de celles qui ne sont pas capables de se poser, d’aboutir un projet de A à Z sans avoir déjà envie de réaliser d’autres choses. Et quand cela arrive, j’ai l’impression d’avoir gravi une montagne. Je n’arrive pas à me concentrer, cela me demande beaucoup de travail, et je me lasse vite de plein de choses.

Je suis une fille à lubies, je suis capable de déployer une énergie et une force impressionnantes quand une envie me prend, souvent ce sont des choses manuelles. Qu’il s’agisse de cuisine ou de confection de bullet journal, je m’y investis comme si ma vie en dépendait. Et puis je m’en lasse, rapidement.

Je suis une fille à lubies qui (dé)pense sans compter. Si une passion est naissante, mon temps libre y sera presque entièrement consacré, et mon portefeuille aussi. Objets de toutes sortes, babioles, ustensiles, tout y passe. Pour finalement trainer dans un coin quelques temps après.

Je suis une fille à lubies qui a eu du mal à s’assumer, se vexant rapidement quand quelqu’un se moque qu’elle ait « encore » un projet – délirant ou non. Et je déploie encore plus d’énergie pour prouver que la moquerie était un tord. Pourtant, elle était justifiée, ma lubie n’aura été qu’une lubie.

Je suis une fille à lubies qui change constamment d’avis. Entre divers pseudonyme mon identité me pose problème. Selon mon humeur, mon état d’esprit ou autre, je peux être l’une d’entre elles, prête à changer d’identité dès que ça ne me plaît plus. Valable pour toutes les facettes de ma personnalité : mon métier, mon style et j’en passe.

Je suis une fille à lubies facilement distraite au détriment de certaines passions véritables : l’écriture, le bien-être, le sport. Je me sens dévorée par toutes ces distractions qui viennent polluer ma motivation pour les choses qui me tiennent vraiment à cœur.

Je suis une fille à lubies qui essaie de changer sa nature, qui souhaite progresser et enfin vivre avec seulement l’essentiel, ce qu’elle aime et ce qui la fait réellement vibrer. Cette fille là, c’est une nouvelle lubie, naissante dans un coin de ma tête, prête à donner force et énergie pour éclore. Mais cette lubie là, c’est sûrement la plus importante.

Alessia, en pleine remise en question.

6 Comments

  • Reply
    Marie
    juin 9, 2019 at 4:46

    J’ai l’impression de lire mes pensées…
    Commentaire d’une autre à fille à lubies, qui n’arrive pas à être constante, qui change 25 000 fois d’avis. Qui a perdu la confiance et le soutien de son entourage à force de se découvrir chaque jour une nouvelle passion…
    Peut-être qu’un jour j’arriverai à finir un projet commencé…
    Bisous ma belle 😘
    Marie

    • Reply
      SiaTimes
      juin 9, 2019 at 6:12

      Comme je te comprends…
      Je trouve ça difficile de se trouver dans ce monde de fou finalement.
      Je te souhaite de tout coeur d’avoir un projet que tu finiras 🙂
      Des bisous <3

  • Reply
    Mel
    juin 9, 2019 at 6:41

    Je me reconnais tellement dans ton article et cette plume 😍.
    Tu es une fille a Lubies mais une fille géniale 😘

    • Reply
      SiaTimes
      juin 10, 2019 at 5:52

      Merci Mel, t’es un amour <3

  • Reply
    Maya
    juin 10, 2019 at 2:42

    D’une fille à lubies à une autre merci ! 😙
    Ce billet aurait pu être le mien. Passionnée de rien, curieuse de tout. 🤷🏾‍♀️
    Je te souhaite le meilleur pour ta nouvelle lubie 💜

    Maya

    • Reply
      SiaTimes
      juin 10, 2019 at 5:53

      Merci ma belle Maya <3
      Ca me rassure de ne pas être la seule 😉

    Leave a Reply